Search
  • perrinemarchal

Un "scan" du développement territorial

Le « Bouwmeesterscan » - proposé par la région flamande - permettra à la commune de Beersel d’obtenir d'ici quelques mois une analyse de l’espace communal dans un objectif de planification durable à long terme.

Les forces et faiblesses du territoire seront analysées par une équipe d’experts qui fournira également des pistes pour la gestion des projets futurs. Il s’agit d’une sorte de baromètre visant à aider la commune à planifier son environnement et son équipement et ainsi viser à une harmonie entre les fonctions collectives et la nature.


Malheureusement ce beau projet est entaché par la manière dont la majorité l’interprète ! A l’instar du slogan de campagne de la NVA « Meer Dorp, minder stad », la majorité y voit une opportunité de justifier sa volonté de repli sur soi et de stopper la croissance démographique.

Le Bourgmestre s'est en effet exprimé dans la presse à propos de ce projet en expliquant qu'il était "intéressant d'obtenir une vision externe sur le développement de notre territoire", en insistant sur le fait que "les propositions ainsi obtenues ne seront pas contraignantes". Le maïeur a ainsi rappelé son attachement à la règle urbanistique beerseloise qui interdit la construction de bâtiments de plus de trois étages. Les lotissements ne sont pas non au gout du Bourgmestre.

Pour Hugo Vandaele, la commune doit conserver son caractère rural: "Bruxelles n'a qu'à gérer son problème de croissance démographique. Le Vlaamse Rand n'a pas cette vocation".

Il n'est pas question que la population continue de croître à Beersel" a rappelé le Bourgmestre, et d'ajouter "Bruxelles n'a qu'à gérer son problème de pourrissement de ses logements pour pouvoir accueillir sa croissance démographique, ou d'autres villes satellites de Bruxelles telles que Nivelles, Wavre, Charleroi, Leuven ou Aalst peuvent également absorber la surplus de population. Le Vlaamse Rand n'a pas cette vocation".

Des propos qui ont suscité un vif débat au conseil communal lors duquel Groen a rappelé que l'objectif initial du projet n'était absolument pas de mettre un frein à la croissance de la population.

Pire, la NVA qui s'est exprimée à l'occasion de ce débat a mentionné l'urgence de mettre un stop à l’accueil de nouveaux habitants, rappelant la "grave déflamandisation" des quartiers, et l’interpellante surreprésentation de petits francophones dans les écoles flamandes de la région.

Voilà qui trahit malheureusement une volonté de repli sur soi bien désolante de la part de la majorité communale en place.

16 views0 comments